Esmeralda

 

DSC_0045

Esmeralda espérait à nouveau, étreignant en ses mains une nouvelle brise,
Sentait sous ses pieds vaciller l’assurance d’un souffle qui frémissait sans cesse
Marchait déterminée, médusée, maudissant la myriade de mirages qui mentaient,
Égrénant ses remords, saisissant de nouveau une joie qui se mouvait,
Rejetait ses errements, ses erreurs et empoignait sa vie,
Âme folle d’espérance trop de fois refoulées, refusées.
Lançant dans les airs une lascive liane, une danse libre et folle,
Diurne déchaînement d’un drap qui se déchire,
Aspiré par la vie, par la foi et l’offrande.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :